Les cinq outils thérapeutiques de la médecine traditionnelle chinoise


Selon la médecine traditionnelle chinoise, les maladies sont les résultantes de déséquilibres énergétiques. Elle vise de ce fait à rétablir l’harmonie énergétique à l’intérieur de l’être humain, mais aussi celle entre le corps et les éléments extérieurs. Cet article fait le point sur les cinq outils thérapeutiques de la médecine traditionnelle chinoise, dont l’acupuncture, la diététique chinoise, la pharmacopée, les massages et les exercices énergétiques. Décryptage !

Zoom sur l’acupuncture

L’acupuncture est la pratique de la médecine traditionnelle chinoise la plus répandue à travers le monde entier. Ce procédé a deux principaux objectifs, celui d’entretenir l’énergie vitale (QI) et celui d’harmoniser le déséquilibre énergétique systémique, environnemental ou émotionnel. Concrètement, cette pratique consiste à implanter des aiguilles sur les points d’acupuncture se trouvant le long des méridiens. La durée de pause des aiguilles est de 20 à 30 minutes selon l’âge de la personne. Il est également possible de stimuler les points d’acupuncture par la technique de moxibustion ou bien par les ventouses.

Focus sur la diététique chinoise

La diététique chinoise se repose sur le même principe que l’acupuncture, celui de réajuster l’équilibre énergétique du corps humain. Cette technique s’attache aux qualités intrinsèques des aliments, mais non pas à leur valeur nutritionnelle. Aussi, le choix des aliments et la façon de se nourrir doivent se baser sur le « Yin », le « Yang » et le « QI ». En diététique chinoise, il est primordial que l’énergie fournie par les repas puisse nourrir les besoins corporels et mentaux de l’homme.

Ce qu’il faut savoir sur la pharmacopée

C’est une technique à la fois curative et préventive qui se repose sur l’utilisation des plantes médicinales dans la majorité des cas, mais aussi des infusions incluant des extraits minéraux ou animaux. Ce procédé vise également à harmoniser les forces complémentaires. Il est possible de dénicher dans des boutiques chinoises et chez certaines pharmacies des préparations chinoises comme des ampoules, des comprimés, des teintures ou des granules. Pour s’assurer de la qualité de leurs composants, il suffit de vérifier si elles sont certifiées BPF/GMP (bonnes pratiques de fabrication de l’autralian Thérapeutic Goods Administration).

Coup de projecteur sur les massages

Le Tui Na ou le massage traditionnel chinois rassemble de nombreuses techniques manuelles qui visent à favoriser la circulation énergétique. « Tui » veut dire « pousser » et « Na » signifie « saisir ». En clair, ce procédé consiste à débloquer l’énergie tout en stimulant l’organisme en agissant sur les points d’acupuncture. Dans ce cas, le praticien utilise diverses techniques selon la zone à traiter et l’âge du patient, et aussi en fonction du genre de déséquilibre.

Quid des exercices énergétiques ?

Le « Qi Gong » et le « Tai Chi », comme on l’appelle en médecine chinoise, sont des procédés corporels et psychologiques de gymnastique énergétique. Les exercices comprennent des mouvements doux réalisés en association avec la relaxation, la respiration et le focus mental. Le « Qi Gong » consiste notamment à maîtriser et à mobiliser l’énergie vitale, tandis que le « Tai Chi » passe par la réalisation de mouvements lents visant à préserver une bonne santé physique, mentale et spirituelle.